éveilleur


éveilleur

éveilleur, euse [ evɛjɶr, øz ] n.
• 1350, repris XIXe; de éveiller
Fig. Personne qui éveille (une personnalité, un talent, une intelligence). « Ce méridional chaleureux, sarcastique, éveilleur d'esprits » (Maurois).

éveilleur, éveilleuse nom Littéraire. Personne qui éveille l'intelligence, favorise le développement des idées : Un éveilleur d'idées.

éveilleur, euse
n. Fig. Celui, celle qui éveille. Un éveilleur de talents.

⇒ÉVEILLEUR, EUSE, subst. et adj.
I.— Substantif
A.— Celui qui tire du sommeil. L'appel strident de l'éveilleuse Marie-Josèphe courant de chambre en chambre et faisant grincer les verrous des dortoirs, mettait fin à ma contemplation auditive (SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 176).
B.— Celui qui ouvre l'esprit, éveille la personnalité, les sentiments. Ce qu'il était, c'était un éveilleur incomparable; pour tirer de chacun de ses élèves la somme de ce qu'il pouvait donner, personne ne l'égalait (RENAN, Souv. enf., 1883, p. 179).
Éveilleur + compl. prép. de. Celui qui suscite la manifestation (d'un sentiment, d'une faculté). Éveilleur de voluptés; éveilleur des consciences; éveilleur d'énergie, d'enthousiasme, d'idées. Un profil resté dans le fond de ses sympathies, comme un des premiers éveilleurs de l'intelligence, du beau style, de la belle langue française (GONCOURT, Journal, 1857, p. 410). Sa conversation [d'Ethal] est d'un tel charme, c'est un tel éveilleur d'idées, ses moindres phrases trouvent en moi de tels échos (LORRAIN, Phocas, 1901, p. 103). On croit que Renan est un éveilleur de scrupules (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 108).
II.— Emploi adj.
A.— Qui tire du sommeil. À la pointe d'un roc abrupt surgissant de ces profondeurs [les eaux du Rhin] étincelle l'éveilleuse clarté de l'Or vierge, inviolé (WILLY, Entre deux airs, 1895, p. 88).
B.— Qui suscite la manifestation de. Effet de la musique sur nous, d'excitation nerveuse plus forte, plus pénétrante qu'autrefois, plus avivante du travail littéraire, plus éveilleuse d'idées (GONCOURT, Journal, 1857 p. 455). Les merveilleuses fleurs éveilleuses de pâleurs et de cernes contiennent, paraît-il, le germe de la phtisie dans leurs parfums (LORRAIN, Phocas, 1901 p. 127) :
L'Allemand, en qui circulent souterrainement, depuis des générations innombrables, des images mal liées entre elles, éveilleuses de sentiments, plutôt que d'idées et de formes, les confie (...) à la puissance évocatrice de l'orchestre.
FAURE, Espr. formes, 1927, p. 100.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. Ca 1350 fig. (G. LE MUISIT, Poésies, 1, 190 ds T.-L.), une autre fois en 1558 (Du Bellay ds HUG.); repris au XIXe s. Dér. du rad. de éveiller; suff. -eur2. Fréq. abs. littér. :8.

éveilleur, euse [evɛjœʀ, øz] n.
ÉTYM. V. 1350; de éveiller.
1 Rare. Personne qui tire (qqn) du sommeil.
2 Vx. Personne, chose qui fait naître ou apparaître (un sentiment, une idée). || Ce personnage est un éveilleur de mauvais instinct. || La conversation peut être une grande éveilleuse d'idées.
3 (XIXe). Mod. Personne qui éveille (une personnalité, une intelligence).
1 Ce qu'il était, c'était un éveilleur incomparable; pour tirer de chacun de ses élèves la somme de ce qu'il pouvait donner, personne ne l'égalait.
Renan, Souvenirs d'enfance…, III, III.
2 Ce méridional chaleureux (le professeur Darlu), sarcastique, éveilleur d'esprits (…)
A. Maurois, À la recherche de Marcel Proust, p. 37.
3 (…) j'ai constaté que la plupart des sincérités attendaient l'appel d'une sincérité pour prendre le courage d'elles-mêmes; et ce rôle d'éveilleur, tout homme de bonne volonté peut le jouer.
J.-R. Bloch, Deux hommes se rencontrent, p. 15.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • éveilleur — (é vè lleur, ll mouillées) s. m. Celui qui éveille. •   L amour est l éveilleur suprême ; L âme, la belle au bois dormant, Mme ACKERMANN dans la Revue de l instruc. publique, 18 juin 1863, p. 182. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE    ÉVEILLEUR. Ajoutez …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉVEILLEUR — n. m. Celui qui éveille. Il ne se dit que figurément. Cet écrivain fut un éveilleur d’idées …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • éveilleuse — ● éveilleur, éveilleuse nom Littéraire. Personne qui éveille l intelligence, favorise le développement des idées : Un éveilleur d idées …   Encyclopédie Universelle

  • Paul Dirmeikis — on stage (2011) Paul Dirmeikis (b. 1954, Chicago, Illinois, United States) is a Francophone poet, composer, singer, and painter who lives in Brittany. He is of Lithuanian ancestry (Kazlauskaitė 2003, 13), and a member of the Lithuanian Composers… …   Wikipedia

  • JJSS — Jean Jacques Servan Schreiber Jean Jacques Servan Schreiber Parlementaire français Naissance 13 février 1924 …   Wikipédia en Français

  • Jean-Jacques Servan-Schreiber — Pour les articles homonymes, voir Servan Schreiber. Jean Jacques Servan Schreiber Jean Jacques Servan Schreiber en 1973 lors d un congrès du Mouvement réformateur …   Wikipédia en Français

  • Jean-jacques servan-schreiber — Parlementaire français Naissance 13 février 1924 …   Wikipédia en Français

  • Louis Delluc — Données clés Naissance 14 octobre 1890 Cadouin  France Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Roger Bichelberger — Roger Bichelberger, né le 23 novembre 1938 à Alsting (Moselle), est un écrivain français. Sommaire 1 Ses jeunes années 2 Ses débuts mêlant écriture et professorat 3 Récompenses …   Wikipédia en Français

  • Shin (Yi Jing) — Zhèn Trigrammes Yi Jing Bāguà sin. pinyin on yomi ☰ 乾 qián …   Wikipédia en Français